Le blogue de Nathalie Goguen

03 février 2016

Sortir du silence pour appuyer Pierre Tardif

Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit. C'est le bon moment. Je réagit aux commentaires disgracieux qui volent sur mon ami conseiller municipal. Il a voté en son âme et conscience. Et je crois dans le meilleur sens de protection du bien commun. voici ma lettre:

Monsieur Pierre Tardif, Président du comité culturel de la ville de Sherbrooke.

 

Quelle heureuse surprise de constater votre prise de décision. Oui heureuse. Je constate qu’il y a au moins un conseiller qui fait son travail. Ce projet de salle, je l’ai soutenu depuis son état embryonnaire à aujourd’hui. Cette salle me paraissait un bien culturel inestimable à avoir à Sherbrooke. Pour plusieurs raisons, mais entre autre pour permettre aux troupes résidentes du Centre Jean-Besré de pouvoir créer, produire et travailler leurs créations dans leur propre salle adaptée. Ces troupes professionnelles partent en tournée avec leurs productions partout au Québec. Ce sont des artistes qui rapportent.

D’ailleurs, lorsque j’ai travaillé au Conseil de culture de l’Estrie, c’était avec plaisir que j’avais cherché un moyen pour former et mettre en contact les instigateurs de ce projet avec des promoteurs qui avaient réalisé un tel projet. Il était utile de récupérer l’expertise d’un groupe pour éviter les erreurs et gagner du temps.

En 2012, lorsque j’ai posé ma candidature pour le provincial dans le comté de St-François, j’avais réussi à faire rencontrer la ministre de la culture d’alors, madame Christine St-Pierre, avec les promoteurs lors d’un dîner. La ministre avait convaincu le premier ministre de son appui à 100%. La promesse est tombée à l’eau avec l’élection d’un nouveau gouvernement.

Aujourd’hui, M. Tardif, je vous comprends énormément. Doit-on construire une salle dans le seul but de réaliser une promesse électorale de l’équipe du Renouveau? Tout semble porte à croire que nous sommes là-dedans.

Là, où je vous rejoins, c’est que vous refusez de voter sur une dépense avec des chiffres qui n’ont pas été mis à jour. Ce projet coûtera beaucoup plus cher que ce que l’on projette aujourd’hui.  Les données datent de plusieurs années. Mais c’est plus facile de faire avaler la pilule avec des chiffres plus bas.

Et je suis très d’accord avec vous, À quoi sert de faire une politique culturelle si elle n’a pas le financement pour se déployer?  Cinquante mille dollars ont été investis dans cette politique pour paraître? J’espère que non.

J’ai toujours cru et je crois encore et plus que jamais que la culture doit être au centre du développement d’une ville. Mais pas n’importe comment. Il est tout à fait légitime pour un élu de voter en son âme et conscience, que de faire le sourd pour être aimé. Vous protéger le bien commun et vous soutenez depuis longtemps le développement culturel et il ne passe pas juste par cette salle. Je reste convaincue toutefois que de soutenir des troupes qui développent des produits culturels exportables méritent une salle. Alors, souhaitons que l’administration Sévigny et sa gang fasse ses devoirs en préparant ses dossiers et en arrêtant de prendre le monde pour des cruches!

Chers artistes insistez donc pour que votre projet soit mis au frais du jour. Pour une acceptabilité sociale, il serait temps de repenser le modèle financier. Et rappelez-vous que de casser des oeufs sur un élu qui a comme devoir de représenter ses électeurs avant tout n'est pas tenu de parler au plénier. Ce dossier on le connait par coeur depuis le temps qu'on le reçoit. Vous trouvez que M. Tardif ne travaille pas assez pour la culture parce qu'il ne veut pas appuyer un projet qui est le vôtre et pas celui de toute la culture, je me questionne. Combien d'entre vous vivez à Sherbrooke et payer des taxes à Sherbrooke? Avec quels mécènes avez-vous travailler pour aboutir?  Un élu a le droit d'appuyer ou non un projet. Mais c'était suicidaire de le présenter en même temps que nos comptes de taxes montent de 10%!

Monsieur Tardif, je vous dis bravo! J’aurais voté NON cette fois-ci, moi aussi. Le montage financier ne tient pas la route.

Posté par Nathakarana à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 novembre 2015

bonjour un petit test pour Eric

Posté par Nathakarana à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2015

Bravo les États-Unis pour le mariage gai. Je célèbre avec un vieux texte d'opinion écrit en plein débat au Canada, il y a 10 ans

mariage-gay

 

L'égalité a fait un pas de plus aux États-Unis en 2015 en autorisant le mariage gai. Pour souligner cette magistrale décision de la cour suprême américaine d'étendre la possibilité du mariage gai partout aux États-Unis, j'ai décidé de republier ce texte que j'ai écrit en 2003 en plein débat au Canada sur le même sujet sous forme d'opinion dans le journal. 

Pas besoin de vous dire que j'ai reçu beaucoup d'appels et surtout de religieuses! Le problème n'est pas toujours où on pense, car ces appels étaient pour me féliciter. Bravo aux États-Unis !!! Maintenant ils devront régler leurs problèmes avec le racisme. Voici le texte publié dans la Tribune ( oui ils ont déjà publié mes écrits même s'ils boycottent mes textes depuis que j'ai fait de la politique). 

"L’honorable Martin Cauchon, Ministre de la Justice, Parlement canadien

Je suis avec vous M. Cauchon ! 

Vous nous avez interpellés, et bien j’appuie. Humblement, je suis d’accord avec le mariage de gens du même genre. Malgré la position pontificale, malgré plusieurs églises chrétiennes, je suis d’accord à permettre à deux personnes pleines et entières de se promettre de prendre soin l’un de l’autre. De s’aimer et de se chérir. D’être reconnus comme citoyens à part entière.

Il n’y a pas que les mariages chrétiens qui vaillent ! On se croirait au début du siècle en Afrique du Sud où les britanniques avaient déclarés que seuls les mariages chrétiens étaient des vrais mariages ! Qui avait défendu cette cause ? Un jeune avocat fâché de savoir que tous ceux qui étaient boudistes, musulmans, indhoues n’étaient pas mariés,selon la loi britannique, et qu’ils vivaient donc avec des femmes indignes, leurs enfants étaient des bâtards. Alors, ce gars, avocat s’appelait Gandhi, cela vous dit-il quelque chose ? Serait-il déçu, 90 ans plus tard, en entendant des propos fallacieux sur les gais ? 

« Le mariage gai contre nature », pouvait-on lire sur des affiches de manifestants. Qu’est-ce que la nature ? Il y a des vers aux deux sexes, une femelle poisson se transforme en mâle quand celui-ci disparaît, et je pourrais énumérer encore bon nombre d’exemples de la nature.  

« Dieu n’est pas d’accord ». Qui a dit cela ? Où dans les évangiles on trouve cela ? Dieu est Amour, Pardon et Gratitude. Il remercie chaque humain d’être ce qu’il est. Il accueille sans juger, Il pardonne les plus égarés. Alors pourquoi Dieu serait-il contre le fait que deux personnes s’affichent telles qu’elles sont ? Comme Il les a créé : Gaie ou lesbienne. Et pour ceux qui prétendent que l’homosexualité est une maladie, je répondrai ceci : les gens malades à l’article de la mort ont le droit de se marier, les déficients intellectuels y ont droit aussi, les personnes dans l’incapacité de procréer ont droit à tous les égards du mariage. Alors ?

Bien que je trouve dérangeant cette situation, je l’appuie de tout mon cœur. Je la trouve dérangeante dans le seul fait quelle soit nouvelle, comme pour beaucoup je présume. Comme l’a été le retour du sein dans la bouche des enfants, il y quelques années pour plusieurs personnes. Pourtant aujourd’hui quoi de plus naturel et de meilleur ?

Que le mariage chez les hétéros bat de l’aile ne concerne en rien celui des homosexuels. Le mariage, dans une société, est la reconnaissance que deux personnes partagent leur amour, leurs biens et leur couche. S’il permet dans nombre de cas de créer une famille, une stabilité ou une mini-société, alors tout citoyen capable d’aimer devrait avoir droit à cette reconnaissance.

Les gais réclament de pouvoir se marier dans la société qui est aussi la leur. Les gais ne veulent surtout pas faire enrager des Dieux qui condamnent les promesses d’amour de personne du même sexe. Les gais ne cherchent pas à être unis devant ces dieux. Non ! Ils veulent le loisir de se marier en intimité, en tendresse avec un(e) aimé(e). S’ils se trouvent des gais et lesbiennes qui ne peuvent trouver dans leur religion un Dieu aimant, encourageant et de pardon, alors ils changeront de religion, un point c’est tout et les suivront probablement tous ceux qui ne peuvent croire à une différence entre les hommes et femmes de la terre. 

Le mariage a un taux de réussite de 50% environ, et moins, au fur et à mesure que les années grugent le mariage. Que les gais se marient changera-t-il quelque chose à cela ? Je ne crois pas. Le stress, les ambitions, l’individualisme, la vie d’aujourd’hui engendrentbien souvent un amont de difficultés. Alors l’accueil, le pardon et l’amour viennent nourrir les mariages qui tiennent, pourquoi l’église refuse-t-elle que ces mots figurentdans son quotidien  ou qu’ils soient réservés aux hétérosexuels ? Avons-nous droit à un discours des années cinquante sur le bien et le mal ? Avec des enfants légitimes et bâtards ? 

Je suis catholique, mariée, avec quatre enfants, dont deux adoptés, je fais l’amour par pur plaisir avec mon époux et jamais on me dictera ma pensée sur ce qui doit et ce qui ne doit pas. Je suis assez intelligente pour me faire une opinion. La religion trouve sa place lorsqu’elle me permet d’élever mon âme, à me nourrir spirituellement sans me contraindre à renier une seule petite partie de moi.  Je voue ma vie au service des autres, à servir mon pays et aujourd’hui j’applaudie cette loi.

J’espère que pour tous les jeunes homosexuels, qu’ils y verront l’opportunité d’être enfin qui, ils sont, sans honte et sans vouloir se faire soigner. Etre gai c’est pas moins bon que d’être hétéro ! Et un époux gai, n’est pas moins un époux qu’un autre. Des gars mariés qui abusent, qui trichent, qui mentent et qui abusent il y en aura dans les deux camps. Il y en a même chez ceux qui sont mariés à Dieu. Et quand un prêtre dit qu’il est marié à Jésus, ca fait pas gai.

Et pour ceux qui prétendent que cette loi, offrira la chance à ceux qui veulent se marier avec des animaux pourront le faire. Je rétorque que les gai sont des êtres humains à part entière. Complets. Ayant droit à une identité et une sexualité. Ce que refuse ma religion à nos prêtres. Mais ma société reconnaîtra aux homosexuels ce droit. Aimer et être aimer avec ou sans plaisir. 

Cher monsieur le ministre, en tant que citoyenne de ce pays, je vous appuie de tout cœur, envers et contre toute opinion religieuse. Le mariage homosexuel doit être reconnu à part entière. Les gais qui participent à la vie culturelle, au monde du travail dans les hôpitaux, en politique, en affaires, en tourisme et partout doivent avoir ce droit à l’union.

Et j’invite aussi les autres citoyens religieux à prendre conscience qu’ils ont droit d’Aimer les gais, et de les aimer assez pour leur donner l’opportunité de vivre une relation profonde dans l’engagement du mariage. L’église aura toujours le privilège de refuser de bénir l’union entre deux enfants de Dieu, parce qu’ils s’aiment homosexuellement. Moi, mon mariage ne perdra rien de sa valeur chrétienne. Le mariage est une promesse, un engagement entre moi, mon conjoint et notre foi intérieure. Et si un jour nous échouons à nous garder unis, je ne croit pas que Dieu me condamnera d’avoir essayer. Que cette politique donne aux homosexuels ce droit plein et entier à aimer et être aimer dans une union pleine de promesses de tendresse, avec ou sans Dieu.

M. le ministre, veuillez recevoir mon soutien tout entier et mes salutations distinguées.

Nathalie Goguen, Waterville "

 

 

 

Posté par Nathakarana à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 janvier 2015

C'est un matin extraordinaire.

«C'est un matin extraordinaire.
La liberté s'exprime. La Joie ultime de me savoir autant appréciée des gens que j'estime.

Un matin où la douceur s'expose à l'humanité.

Chaque respire est un petit bonheur. Inspirer pour se donner à soi. Expirer pour communiquer à l'univers notre Être et choisir de contribuer à la paix.

Refuser la maladie, regarder droit devant. Refuser le mal être d'un monde fou et s'unir à la paix.
Refuser les mensonges de l'Homme et voir au-delà de sa violence.

Choisir de vivre dans l'Abondance de la vérité de qui nous sommes, de qui on choisi d'être et de s'affranchir de ce que les autres veulent que nous soyons.

Juste être.

Un matin où l'amitié prend le dessus. Où la seule vérité est plus grandiose, plus paisible et plus offerte que notre espérance.

S'éloigner du bruit de l'intolérance, faire face à la peur avec comme seule arme, un bouclier d'amour.

Ignorer les tourments de la haine qui trouvent échos dans les radios, les télés et les journaux. Choisir.

Choisir qui je suis. Être ce que je suis. Vivre libre.
Accepter qui je suis, c'est accepter l'autre comme il est.

Choisir un matin que la Vie n'a de sens parce que j'y contribue. Dédier mon Être, ma lumière et ma splendeur au mieux être des autres à les faire sentir bien, grandiose et capable de choir, voilà le meilleur sentiment d'un matin extraordinaire. Je choisis ce genre de matin.

Ce matin est un matin extraordinaire».-Nathalie Goguen

Posté par Nathakarana à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2014

C'est bon faire autre chose

Cela fait depuis février que je n'ai pas écrit sur mon blogue...cela me manque certainement.

Mais en même temps, ce silence fait absolument du bien.

Je sais que certaines rumeurs courrent, une seule est vraie. Ne vous fiez pas aux journalistes de Sherbrooke, je ne leur parle pas depuis longtemps. Et je ne m'ennuie pas d'eux. hihi 

J'adore mon nouveau statut d'étudiante pour le moment et j'y mets beaucoup d'enthousiasme. En relations internationales et politiques publiques niveau maitrise. 

Merci de me suivre aux fidèles, vous êtes le fun.

Ma santé va super bien, mon époux est en forme, et mes quatre enfants sont heureux...mon chien et mon chat me tiennent compagnie et mes amis viennent me voir. 

À bientôt, je ne sais pas quand. xx

Posté par Nathakarana à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 février 2014

Apple sort une mise à jour de sécurité pour ses Mac


Posté par Nathakarana à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2013

Encore des rues sans électricité

La Ville de Sherbrooke a dressé la liste des rues qui font l'objet de travaux de réparation.
Secteur nord: rues du Chancellor, du Chardonnay, Pascal, Hugo, Genève, Jovette-Bernier, Lionel-Racine, Russell, Ontario, Vimy, Racine, Sylvestre,

Posté par Nathakarana à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réduction de consommation électricité essentielle

Aux résidents de Bourgogne-Loire et Anjou. Selon le resp hydro-sherbrooke. Nous devons tous réduire au minimum la consomnation électrique. Le système a de la difficulté. Merci.

Posté par Nathakarana à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2013

Pannes électriques sherbrooke.

Deux équipes travaillent avec émondeurs ce matin pour rétablir Loire et de Bourgogne. Pas une promesse de Hydro-sherbrooke mais d'un dirigeant du réseau.

Vient de recevoir un texto.

Posté par Nathakarana à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2013

Directives à l’égard des risques de gel de l’eau

Voici les Directives à l’égard des risques de gel de l’eau . Une gracieuseté de Michel Cyr spécialiste de aquaduc de Ville de Sherbrooke et envoyées par Éric de l'Arrondissement Jacques-Cartier. Pour mes voisins!!!

A) SECTEURS DESSERVIS PAR L’AQUEDUC MUNICIPAL 1. Ne pas fermer l’entrée principale d’eau du bâtiment 2. Toilette Fermer le robinet d’alimentation de la toilette Faire une chasse d’eau complète Éponger complètement l’eau restée dans le fond de la cuvette 3. Chauffe-eau Fermer le disjoncteur électrique 4. Évier, douches et bains Laisser couler un très mince filet d’eau tiède (mi-froide et mi-chaude) dans chaque robinet (même s’il n’y a plus d’eau chaude). 5. Lave-vaisselle et lessiveuse Fermer les entrées d’eau de ces équipements Mettre quatre tasses d’antigel de tuyauterie dans le fond des cuves de ces équipements 6. Rétablissement Remettre graduellement en fonction chaque équipement en s’assurant de leur bon fonctionnement respectif. B) SECTEURS NON-DESSERVIS PAR L’AQUEDUC MUNICIPAL 1. Fermer l’entrée d’eau du bâtiment

Posté par Nathakarana à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,